Petits plats italiens, simples et délicieux

Petits plats italiens, simples et délicieux

12 | 873 Consultations

« La simplicité est la sophistication suprême » : cette expression définit bien la cuisine italienne. Moins de produits mais de la qualité, moins de chichis pour aller à l’essentiel. La cuisine italienne trouve depuis toujours ses valeurs dans la simplicité, la variété et une alimentation saine, goûteuse et colorée. Les pâtes et autres plats comprennent de nombreuses déclinaisons, nous en avons choisi quelques-unes faciles à préparer et délicieuses.

 

Le saviez-vous ?

Originaire de la ville de Bologne, la sauce bolognaise s'appelle « ragù » en italien et non pas « salsa alla bolognese ». Les pâtes à la carbonara se consomment SANS crème fraiche (contrairement à la version franchouillarde) et sans gruyère !!! La sauce est à base de jaune d’œufs et de pecorino, détendue par un peu de bouillon de cuisson, et de la pancetta (voir recette plus bas). Meilleures marques de pâtes : De Cecco / Rummo / Barilla – coup de cœur pour les mini penne regate et les orecchiette (pâtes en forme d’oreilles).  A Noël, les italiens dégustent en dessert de la brioche fourrée de raisins secs et de fruits confits : le Panettone ou encore le Pandoro, sans fruits confits. Contrairement aux français qui se délectent de nougat à Pâques, c’est à Noël que les italiens le mangent sous formes de barres ou en petits morceaux enrobés de chocolat blanc, au lait ou noir, en italien : torrone.

 

Quelques recettes simples à réaliser

Bruschetta : voici la recette classique de cette mise-en bouche : faites légèrement griller les tranches de pain qui doivent être dorées à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur. Frottez-y un peu d'ail frais par-dessus. Dans un bol, découpez les tomates cerises en 4 ou en de petits cubes. Assaisonnez avec du sel de Guérande et parsemez d’origan. Ajoutez de l’huile d’olive extra vierge assez généreusement et remuez la préparation avec une spatule en bois. Ajoutez en touche finale du basilic frais coupé à la main, (et non avec 1 couteau à cause de l’oxydation). Ajoutez délicatement la préparation sur les tranches de pain grillées. Cet en-cas doit être consommé dans la foulée sinon la mie de pain devient trop molle et humide.

Carpaccio di bresaola  : la bresaola della Valtellina est une charcuterie de la région Lombardie. Elle est fabriquée à partir de viande de bœuf et consommée crue. Coupée en fines tranches, elle se déguste en carpaccio, agrémentée d’un filet d’huile d’olive, de ruccola (roquette), de quelques copeaux de parmesan, d’un filet de citron et de poivre.

Carbonara (la vraie !) : pour environ 4 personnes : 400g de pâtes longues (linguine, spaghetti, ou tagliatelle) / 250 g de pancetta (poitrine de porc salée, poivrée et séchée pendant environ trois mois) ou de guanciale, morceau de viande séchée non fumée issue des joues de porc /100 g de pecorino / 5 jaunes d’oeufs / huile d’olive, sel, poivre. Couper la pancetta en allumettes en retirant au maximum le gras et râper le pecorino. Faire revenir la pancetta dans un peu d'huile d'olive afin de la dorer légèrement. Faire cuire les pâtes dans une casserole d'eau bouillante salée en suivant les indications de l'emballage. Battre les jaunes d’œufs en y incorporant le pecorino râpé, le poivre et une pincée de noix de muscade. IMPORTANT:  Ajouter 2 louches d'eau de cuisson des pâtes à la sauce pour la rendre plus fluide (sinon étant à base de jaunes d’œufs, elle collera très rapidement !) Égoutter les pâtes, les replacer dans la casserole (retirée du feu !) ajouter la sauce et la pancetta puis bien mélanger. Parsemer de pecorino râpé et servir aussitôt.

Orecchiette con brocoli : les orecchiette sont des pâtes en forme de petites oreilles, originaires de la région des Pouilles. Pour 4 personnes:  400g de orecchiette, 300 g de brocoli, 6 filets d’anchois, 2 gousses d’ail, huile d’olive vierge extra, piment, sel. Détailler le brocoli en petits bouquets. Mettre à ébullition un grand volume d’eau salée et y plonger le brocoli. Au bout de 5 minutes, ajouter les orecchiette au brocoli et laisser cuire le temps de cuisson des pâtes. Pendant ce temps, dans une grande poêle, mettre un peu d’huile d’olive et faire revenir rapidement l’ail écrasé. Ajouter les filets d’anchois, de la chapelure à volonté. Écraser le tout à la fourchette. Réserver. Égoutter les orecchiette au brocoli en prenant soin de conserver un peu d’eau de cuisson, et verser le tout dans la poêle avec les anchois. Faire revenir vos orecchiette au brocoli à feu vif pendant 2 à 3 minutes en mélangeant sans cesse. Éteindre le feu et ajouter un peu d’eau de cuisson si les pâtes vous semblent trop sèches. Saupoudrer de piment, selon votre goût. Remarque : cette recette est également très bonne sans anchois.

 

Autres gourmandises

Le pesto : faites votre pesto vous-même, c’est simple et bien meilleur que celui acheté dans le commerce ! Il vous suffit d’avoir du parmesan (du vrai acheté chez votre fromager !), du basilic frais, 1 gousse d’ail, des pignons de pin, de l’huile, du sel, du poivre, et de mixer le tout ! Bon à savoir : vous pouvez conserver le pesto pendant quelques jours dans un bocal (verser de l’huile sur le dessus) ou encore le congeler (par exemple dans des bacs à glaçons).

Le vitello tonnato : est un plat typique piémontais, servi frais, préparé à partir de tranches de viande de veau recouvertes d'une sauce à base de thon, de jaunes d’oeuf, d'anchois, de câpres, et d' huile d'olive mélangée avec du jus de citron. 

Le risotto : qu’il soit accommodé de légumes, de poissons ou de fruits de mer, de cèpes séchés, de truffes noires ou de potiron, le risotto est traditionnellement dégusté en entrée en Italie. Particulièrement onctueux, il tient son crémeux du riz riche en amidon. Veillez à vous procurer un des riz suivants : Arborio, le Vianole ou le Carnaro !). Le risotto se cuit très lentement dans un bouillon ; on y ajoute du parmesan en fin de cuisson ainsi qu’une noix de beurre.

 

Nous espérons avoir éveillé vos papilles ! Aimez-vous la cuisine italienne et la cuisinez-vous régulièrement ? Si vous avez envie de partager vos recettes, n’hésitez pas !

 

Photo © Adobe – Auteur : beats_

Betty_Nelly, 03.12.2020

toujourscurieux
2 | 05.12.2020, 09:58

Bonjour Voilà bien des recettes sympathiques Elles ne me concernent plus à cause de ma situation J'ai trouvé des préparations toutes faites plus ou moins équivalentes Le véritable objet de mon commentaire est un petit détail On cite le sel de Guérande mais, pour rester tout à fait italien, il serait intéressant de savoir si il n'y a pas ,dans ce pays, des marais salants avec des produits similaires mais italiens ? Ceci dit, excellent article. TJC.

Antoinemichel
2 | 04.12.2020, 18:54

Vous ne parlez pas de la mozarella c'est curieux car cela est typique des plats italiens il me semble .....

Moldavite
2 | 04.12.2020, 10:30

Bonjour, j'en ai les papilles qui se bousculent à lire toutes ces recettes. Dommage, je ne suis pas douée pour la cuisine :-(

Bon appétit !

RobinDeschamps
2 | 04.12.2020, 07:43

Bonjour tout le monde et bonjour Solène avec qui j'ai échangé quelques messages.
Je tombe par hasard sur un groupe qui parle cuisine.
Ouaahh! Je cuisine aussi.
Ah! la cuisine Italienne! Avec un petit Lambrusco pétillant ( rouge)
Débarquement en Normandie par la force des choses mais le sud me manque un peu. ( Le pays de Guillaume le Conquérant est le plus beau du monde...avec la provence)
Le petit Italien qui a ouvert à Falaise en 2019 est sur le point de fermer ses portes. Quand le patron nous accueille, un peu bourru mais toujours avec un large sourire, il fait résonner son accent chantant. Et c'est avec grand plaisir que je fais chanter ma carte de paiement. En espérant...le 15 décembre?, il pourrait faire un drive, je suis inquiet.
Allez, c'est décidé ce sera une bouillabaisse Marseillaise pour Noël, je vais commander les ingrédients au camion de ma poissonnière préférée qui passe tous les mardi.
Allez, je l'appelle....et toutes mes excuses pour cette intrusion!

AMELIE97
1 | 04.12.2020, 05:32

Oui excellent sujet mais il m'en faudrait bien plus pour me mettre à cuisiner. Il y a très longtemps, en fait dans mon adolescence vagabondant officiellement d'avril à octobre entre chez mon père et ma mère et comme il y avait ni téléphone ni moyen de vérifier, je n'étais à titre officieux que dans les jardins sans propriétaire ou dans les propriétés sans occupant (jusqu'à ce que je tombe sur celle ce ma prof de sciences à mon insu en mai 59, aïe aïe aïe) ... bref... que j'ai découvert la cuisine naturelle de notre mère Nature. L'an dernier, ma fille, férue de cuisine, me dit un jour consternée de me voir encore commander une salade végétarienne et sans vinaigrette, "mais tu es crudivore !!!! ". Et oui, depuis plus de 60 années !!!! .
Ma soeur aussi ayant appris la cuisine de visu et par l'exemple à sa belle fille russe à qui j'apprenais par ailleurs à vitesse grand V le français, me dit avec un lourd regard de reproche : "elle , elle apprend tout ce que je lui montre et toi tu n'a jamais voulu rien apprendre, ni recette, ni pratique sur le fourneau". Et bien non, je déguste, merci aux cuisiniers et cuisinières mais non je ne cuisine pas. Il faut dire que je n'ai point connu comme mes ainés la table et l'odeur de cuisine et que si mon père ou ma mère , me demandant si j'avais faim quand j'arrivais volontairement longtemps après le déjeuner, recevaient ma réponse "je n'ai pas faim " ils étaient bien soulagés. Bref, je pense que je peux survivre très longtemps, surtout là où j'habite où tous les micro-climats nous donnent tous les fruits et légumes qu'en France on a que du printemps à l'automne.
MAIS CECI DIT, merci à Betty Nelly et aux fines cuisinières de me mettre l'eau à la bouche. Je vais calmer ça illico par une mangue José. qui vient de mon frigo.

Solene14
2 | 03.12.2020, 19:20

merci pour ce sujet ! c'est le mois des gourmandises....
Le pesto, je le fais moi même au basilic et aussi aux algues que je ramasse au printemps sur nos côtes, je le congèle dans des petites mignonnettes et aussi dans des petits bacs à glaçons.
Le rissotto j'adore, je le fais avec du riz spécial rissotto, et on peut varier suivant les saisons et les produits du moment.
La cuisine italienne est délicieuse !
Bonnes fêtes de fin d'année à tous et attention aux excès.... ;-))))

mimosa13
3 | 03.12.2020, 17:01

quel bon sujet !! cela fait rêver, c'est une cuisine parfumée qui chante...
hum Malaja le risotto !!! j'adore quand il est bon et c'est difficile à trouver. Cela fait partie des plats que j'aime tester dans un restaurant : le risotto et la purée. Deux mets qui ne sont pas si facile que ça à trouver.
Bonnes fêtes de fin d'année également

malaja
4 | 03.12.2020, 16:04

merci pour ces recettes :)
le pesto peut se faire avec plein d'autre chose que le basilic quand ce n'est pas la saison (roquette, persil, feuilles d'épinard, fanes de radis etc.) on peut aussi remplacer les pignons par des noix, noisettes amandes, etc.
c'est un italien qui m'a appris à faire le risotto : tout l'art consiste à verser le bouillon au fur et à mesure !
après on y ajoute ce qu'on veut : des pointes d'asperges, des crevettes, des champignons...
joyeux Noël à tous :)