Sex friends : l’amitié sexuelle est-elle concevable ?

Sex friends : l’amitié sexuelle est-elle concevable ?

8 | 10890 Consultations

La vie de célibataire apporte souvent son lot de frustrations. Il y a bien des fois où l’on aimerait, en plus de trouver une oreille attentive pour recevoir nos confidences, retrouver le chemin de la sensualité et du plaisir. Le sex friend ou ami sexuel ne représente t-il pas alors l’alternative idéale ? Ne dit-on pas d’ailleurs que l’amitié est un des piliers du couple et le secret de sa longévité ? Est-il vraiment possible de s’épanouir dans le cadre d’une amitié sexuelle ou est-ce le genre de relation qui finit toujours mal en général ? Si nous avions dans un précédent article abordé succinctement cette notion, analysons aujourd’hui plus en détail de quoi il retourne.

 

Décrypter l’amitié sexuelle

Le sex friend est un ami de plus ou moins longue date avec lequel on couche sans engagement aucun. Ce peut être aussi un ex, à condition que la rupture se soit bien passée et ait été digérée. Dans le cas d’une amitié sexuelle, les deux protagonistes ont dès le départ posé les règles du jeu : prendre du plaisir, oui, mais sans contraintes, ni engagement. A la différence de la relation amoureuse, l’osmose se produit ici uniquement lors des moments charnels. Nous sommes sans doute nombreux à avoir vécu un tel basculement : nous pensons entretenir une relation strictement amicale, puis un jour une tension sexuelle surgit et nous finissons enlacés. Certains contextes favorisent cette évolution : lorsque l’on sort d’une rupture douloureuse et que l’on a particulièrement besoin de réconfort. C’est alors un bon moyen de reprendre confiance en soi, de se rassurer mais aussi de se changer les idées. D’autre part, une longue phase de célibat apporte son lot de frustrations, en termes d’épanouissement sexuel notamment, et il est bien pratique de pouvoir retrouver son sex friend de temps à autre pour assouvir ses désirs. Il existe par ailleurs des personnes qui souhaitent volontairement échapper à la norme conjugale en vigueur et au schéma couple, union, enfants, etc… L’amitié sexuelle représente pour elles une bonne alternative. Enfin, on peut se demander si le rythme toujours plus soutenu de nos vies - entre travail, hobbies et vie sociale, réelle et virtuelle - n’est pas propice à la banalisation de ce type de relation, qui s’avère alors pragmatique.

 

Une parenthèse charnelle appréciable

 Alors que la tendresse et l’affection sont généralement peu présentes dans les relations éphémères de type « coup d’un soir », elles sont au contraire au centre d’une relation amicale sexuelle. Tout comme la complicité, la sympathie, la confiance et le respect. On partage également avec un ami souvent les mêmes valeurs morales et de nombreux centres d’intérêt ce qui, en parallèle des échanges charnels, permet de nourrir positivement la relation. Elle s’accompagne de moments d’écoute et de partage. Une amitié sexuelle peut donc paraître plus rassurante qu’une simple aventure et elle renvoie aux protagonistes une image d’eux-mêmes valorisante. Soulignons un autre des avantages majeurs de ce type de lien : la préservation de sa liberté. On s’appelle quand on veut, on peut par ailleurs avoir d’autres aventures et on échappe à la routine du quotidien qui finit par plomber de nombreuses relations. L’absence de jugement est une autre caractéristique de la relation amicale, ce qui rend  les rapports charnels avec son sex friend particulièrement agréables : on a sexuellement moins de barrières et on se sent prêt à assouvir certains fantasmes que l’on n’oserait pas forcément aborder dans une relation amoureuse. On se demanderait alors ce que l’autre pense et la gêne l’emporterait. Enfin, on a également tendance a être moins exigeant envers un ami qu’un amoureux : on n’est pas autant à l’affut du moindre détail ou défaut et donc moins frustré et plus relax !

 

Les limites d’une amitié sexuelle

Tout d’abord, il arrive fréquemment que la survenue d’un épisode sexuel entre deux amis gâche la relation. Les protagonistes réalisent que l’attirance n’était pas vraiment au rendez-vous, ce qui a rendu l’acte désagréable. Une certaine gêne s’ensuit qui risque de mettre un terme à la relation. A l’opposé, lorsque l’on ressent de l’attraction physique pour une personne et que les relations sexuelles sont épanouissantes, il est difficile d’envisager que la relation en reste là. Tant mieux si celle-ci évolue vers un happy end ! Il arrive malheureusement que cela soit à sens unique et qu’un seul des deux ne tombe amoureux.  Il devient alors dépendant de l’autre, voire jaloux vu que l’exclusivité n’est pas au programme et attend désespérément une évolution de la relation qui ne vient pas. La frustration et la souffrance finissent par prendre le dessus.

Dans le cadre d’une amitié sexuelle qui fonctionne bien, on peut s’interroger sur le sens d’une telle relation. A court terme, cela peut combler certaines frustrations, mais à long terme ? Ne sommes-nous pas faits pour aimer, palpiter, construire des projets communs et surtout recevoir un amour qui soit exclusif ? La confrontation des points de vue, les conflits qui peuvent survenir au sein d’un couple ne sont certes pas toujours agréables mais ne nous permettent-ils pas d’avancer justement, de grandir?  

Que pensez-vous de ce type de relation, avez-vous déjà eu ou avez-vous un sex friend ? Dans quel contexte ? Pensez-vous que cette option puisse-être particulièrement attrayante pour les seniors : après une relation de couple longue et stable, cela ne permet-il pas de se sentir exister et de prendre le temps de se retrouver ?

Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo © Adobe – Auteur : deagreez

charlotte4575, 14.11.2019