Flirtons sans modération !

Flirtons sans modération !

10 | 1172 Consultations

« Pour un flirt avec toi, je ferais n’importe quoi … ». Difficile de contredire Michel Delpech, tant cette forme de badinage, si ludique, nous replonge dans nos premiers émois amoureux. Mais depuis quand évoque-t-on le flirt ? et qu’est ce qui le distingue de la simple drague ? Pourquoi est-il si délicieux ? Comment le pratiquons-nous à l’ère du numérique ?  Creusons un peu …

 

Origine du flirt …

Emprunté à l’anglais et introduit en France au XVIe siècle, le premier sens de « flirter » est littéralement : « jeter brusquement ; voleter, folâtrer ; passer rapidement d'un objet à un autre, avec inconstance » (CNRTL). Cette première signification a doucement glissé vers le registre amoureux pour symboliser aujourd’hui une « relation amoureuse plus ou moins platonique et passagère » (Larousse). Les prémices du flirt moderne apparaissent, selon l’historienne Fabienne Casta-Rosaz, à la Belle Époque, quand les filles de bonne famille, influencées par l’Angleterre Victorienne, rejoignent les garçons sur les plages de stations balnéaires à la mode pour expérimenter un timide rapprochement. Platonique il va de soi, il n’est même pas question de se toucher, dans une société extrêmement conservatrice où les mariages arrangés sont de mise. Après une phase épistolaire pendant la grande guerre de 14-18 au cours de laquelle les Poilus et leur marraine de guerre badinent par correspondance, le flirt ne fera qu’évoluer vers plus d’audace. Ce seront les rapprochements des corps pendant les bals, les baisers dans le cou, les mains qui s’effleurent… jusqu’à la libération sexuelle des années’70 qui tendra à le ridiculiser en prônant un « passage à l’acte » plus direct .

 

Un délicieux jeu de séduction

Et pourtant, le flirt n’est-il pas inscrit dans les codes de la séduction depuis la nuit des temps ? Ne s’immisce-t-il pas dans nos vies plus souvent qu’on ne veut l’avouer ? Il se pratique évidemment plus naturellement entre célibataires, mais l’ambiguïté étant inévitable entre un homme et une femme, même amis, on ne s’en prive pas ! Pourquoi est-il si populaire ? Le flirt est de l’ordre de l’éphémère. Un petit flirt et puis s’en va, il ne reste souvent de son passage qu’une nuée de fantasmes et quelques frissons. Il rassure car il ne contraint pas, il est ainsi dénué de toute notion d’engagement. Il nous fait d’autre part sortir de notre routine ; il est ludique, sans que l’on ait trop à s’exposer, ni à prendre de risques. On joue avec notre posture, avec les mots pour mieux séduire mais le plus subtilement possible... S’il est aussi délicieux, c’est aussi que le flirt nous procure des sensations qui nous renvoient à la légèreté de notre jeunesse et à nos premiers émois : regards volés, cœur qui palpite, des voix qui se qui se font plus sensuelles, et des mots qui percutent. Le flirt nous permet enfin de tester notre pouvoir de séduction, et quand le charme opère, nous voilà rassurés !  

 

Plus proche de l’amour courtois que de la drague…

Contrairement à la drague, dont l’objectif est bien de « conclure », le flirt se veut spontané, non calculé et c’est bien ce qui fait son charme. Il n’est pas stratège et n’a pas d’objectif affiché. Alors que la drague peut être appuyée et mettre la personne abordée mal à l’aise, le flirt se pratique tout en délicatesse. Le temps est comme suspendu et les sens des deux personnes sont en éveil. L’équilibre semble atteint. Le flirt serait plus proche de l’amour courtois que de la drague. Par sa composante corporelle notamment.  Pas étonnant que les cultures dites « sensuelles » soient aussi celles qui dansent le plus, à l’image du « Latin Lover » qui séduit sur un pas de salsa ou de tango. Le slow du côté de chez nous se prête tout aussi bien au flirt, (lire ou relire notre article à ce sujet ici).

 

Le flirt en ligne

Il est sans doute plus jubilatoire de flirter sur un bon vieux slow que sur son clavier. Pourtant flirter via mail, SMS et autres tchats, ces outils qui ont pris le relai des échanges épistolaires d’antan, peut être galvanisant ! Sur un site de rencontres comme le nôtre, la messagerie est un support de choix pour faire connaissance et amorcer un rapprochement de manière ludique et attrayante. Cet outil permet notamment de contrebalancer l’aspect éphémère du flirt qui peut être frustrant. Encourager le dialogue, relire les messages, reprendre le cours d’une discussion, cela fait immanquablement durer le plaisir… D’autre part, ces échanges entretiennent encore davantage le mystère qui est sous-jacent au flirt et le rend si attractif. On se découvre peu à peu, on s’imagine l’un l’autre jusqu’á parfois fantasmer. Il suffit d’ajouter une ponctuation adéquate, les trois points de suspension entre autres sont très suggestifs, ou quelques emojis bien choisis, pour attiser le mystère !... Enfin il faut souligner que ces supports sont particulièrement adaptés aux grands timides !

Quelle image avez-vous du flirt ? Le pratiquez-vous de manière régulière ? A quelle occasion ? Flirtez-vous volontiers en ligne ? Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo © Adobe – Auteur : motortion

 

charlotte4575, 01.12.2022