Coucher le premier soir, et alors ?

Coucher le premier soir, et alors ?

16 | 1894 Consultations

Si beaucoup de personnes s’accrochent toujours à des « valeurs traditionnelles » et ont tendance à stigmatiser ceux qui vivent leurs relations comme ils l’entendent, les mœurs tendent tout de même à évoluer vers une sexualité plus libérée. Séparés, veufs ou célibataires, les seniors sont de plus en plus nombreux à vouloir faire de nouvelles expériences de vie. Alors comme il n’y a pas d’âge pour « se lâcher », pourquoi ne pas passer à l’acte dès le premier rendez-vous ? Creusons un peu.

 

La sexualité est toujours importante chez les seniors

Il est faux de croire qu’après 50 ans, le désir et le sexe sont moins importants. Pourquoi l’âge ferait perdre l’envie des plaisirs charnels ? Bien souvent, les + de 50 ans sont justement plus libérés et ont plus de temps pour eux. Ainsi, à quoi bon attendre ? Si les deux protagonistes sont consentants, s’ils se sentent bien ensemble alors pourquoi ne pas céder au plaisir de la chair dès le premier rendez-vous ? Après cinquante ans, les éventuels « jugements » n’effraient plus, on ne se soucie plus comme avant de l’image que l’on peut renvoyer. On assume parfaitement ses actes, on n’a plus rien à « prouver ». Le désir est là ? Pourquoi ne pas l’écouter ? Bien dans leur tête et dans leur corps, les + de 50 ans draguent et séduisent avec assurance, comme sur notre site par exemple…;-)

 

Pourquoi coucher le premier soir ?

Pourquoi céder à la tentation au premier rendez-vous ? Pour exprimer sa liberté d'agir, pour assouvir une envie de sexe irrépressible, pour avoir un orgasme, pour vérifier sa compatibilité avec le partenaire avant d'envisager une relation, parce que c'est excitant de coucher le premier soir avec un(e) inconnu(e)... Les arguments pour sont nombreux… Rares sont les hommes qui se refusent à avoir un rapport sexuel le premier soir (n’est-ce pas Messieurs ?) - bien que cela existe. A l’inverse des hommes, les femmes, quant à elles, se contentent plutôt de séduire, de flirter et de finir par embrasser leur conquête d'un soir - s'adonnant éventuellement à quelques préliminaires - sans aller plus loin et dans l'attente d'un second rendez-vous. Pourquoi une telle frilosité ?

 

Le regard de la société

Même si les mœurs sexuelles se libèrent, ce constat est malheureusement toujours d'actualité : la femme qui couche le premier soir est considérée dans notre société comme une « femme facile » - voire une nymphomane – contrairement à son pendant masculin. Si elle couche au premier rendez-vous, l’homme s'imagine qu'elle fait de même systématiquement avec les autres. Au-delà de la mauvaise image qu’elle peut renvoyer, son comportement libéré laisse présager, au sens de nombreux hommes, des habitudes qu'ils voient d'un mauvais œil. Alors coucher le premier soir impliquerait-il que la femme a un passé sexuel très dense ?  Si c’est le cas, la femme n’a-t-elle pas le droit d’aimer le sexe ? L’homme serait-il toujours marqué par une idéologie ancestrale, qui l’inciterait à choisir plutôt une partenaire de vie dont l'expérience sexuelle antérieure est limitée ?... Heureusement les mentalités chez la gent masculine évoluent et une femme libérée assumant sa sexualité les attire de plus en plus : le comportement libertin de l'amante qui n'hésite pas à céder à son envie de sexe plait ! En effet, elle donne l'impression d'être libre, bien dans sa peau et par là même audacieuse et expérimentée.

 

Pas de temps à perdre, carpe diem…

Certains aiment volontairement attendre pour augmenter et faire durer le désir avant d’avoir un premier rapport sexuel, pourquoi pas. Mais les rencontres peuvent demander beaucoup de temps et d’efforts (et parfois même d’argent). Le sexe est pour beaucoup comme un baromètre qui permet de savoir si tous ces efforts en valent la peine… Alors, pourquoi passer par plusieurs rendez-vous pour au final découvrir qu’il n’y a aucune alchimie entre vous ? Si vous avez des relations sexuelles « réussies » au premier rendez-vous, vous partez sur des bases solides pour une future relation épanouie… A contrario, s’il est inévitable que vous soyez incompatibles, le fait d’avoir des relations sexuelles rendra la chose plus évidente. Vous n’aurez plus à passer par plusieurs rendez-vous en faisant semblant d’être intéressé, pour découvrir que tout ça n’était qu’une perte de temps…

En conclusion, l’acte en lui-même ne devrait pas être un obstacle si vous ressentez des choses l’un pour l’autre et si vous êtes clairs sur ce que vous recherchez. Si vous aimez vivre le moment présent sans vous soucier du lendemain, alors profitez de ces moments délicieux ! Vous êtes deux à choisir la tournure de la relation et il n’y a rien de honteux à laisser s’exprimer ses désirs et ressentir l’intensité de la connexion instantanément.  Et même si la pression de la société, de la famille, de la religion et du reste est forte, il n’est pas sain de se blâmer pour une expérience qui s’est avérée réjouissante pour vous ;-)

 

Que vous inspire ce sujet ? Une relation charnelle dès le premier rendez-vous est-elle rédhibitoire pour vous ? Si oui pour quelles raisons ?  Ou au contraire assumez-vous pleinement cet acte ?

 

 

Photo© Adobe – Auteur : Alessandro Biascioli

 

 

Betty_Nelly, 06.10.2022