Bonjour,

Je partage ici quelques trucs que je m'amuse à faire . :)

"prose poétique

"Il y a des fleurs sur le papier peint, je crains que ce ne soit les seules qui restent . D'un geste, j'essaie de les cueillir pour sentir si je vis encore . Les raccords se voient et parfois leurs tiges s'obligent à faire semblant de suivre une ligne pleine qui va se perdre sur un autre pan de mur . Je suis sure que que tu vas revenir . Je me laisse tomber contre ce champ de fleurs figées . Le visage enfoui contre elles je t'appelle . Me donneras-tu encore l'occasion d'éclore ? Je ne sens plus d'odeur je ne sens que la peur . Je ne vois plus le bleu ni le rose des fleurs, je ne vois plus que toi qui s'impose en douleurs . A te savoir parti je veux que tu reviennes . Mes fleurs se taisent . Elles se font gardienne d'une histoire a la saveur de ces soirs emmitouflés de tendresse et de chants de grillons qui jamais ne cessent de clâmer leur passion . Et quand la lune venait tu m'aimais . Le papier ne peint plus . Ni le chant des grillons ni même ton prénom . Les mille raisons de te retenir t'ont fait partir . Je n'ai pas de souvenirs qui me fassent dire que je ne t'aimais pas . "



https://youtu.be/k0Fa1wqqBB4
Quel talent ... et quelle voix ! :D
:D

Merci EDR ....


Tiens ! j'en poste un autre . :D


https://www.youtube.com/watch?v=5Zz2T7gE5bA&t=36s





Prose poétique .

""Quatre feuilles pour un treffle et ton visage est là . Un soleil va renaitre au plus profond de moi . Quatre jours a t'attendre et mon angoisse va, tout à coup se répandre et se jouer de moi .
Quatre petites secondes a n'avoir pas su dire, que tes secondes a toi, ne peuvent me répondre .
Quatre mains qui se cherchent et ne se trouvent pas comme perdues alors qu'elles sont là .
Quatre à quatre je monte vers toi qui ne sais toujours pas que mes quatre saisons vont partir un de ces quatre matins .....quatre feuilles, quatre jours baignés de leurs secondes ,quatre mains qui montent quatre a quatre vers les quatre saisons ...Je multiplie et je divise mais je ne trouve pas de raisons ni de solutions. Quoi de qui et par où nous allons ? De ces quatre saisons qui montent quatre a quatre et ces quatre mains cherchant quatre feuilles de treffle dans le gazon ? Quatre de rien ou quatre de tout ....quatre c'est tout .....c'est deux fois deux c'est tout ! Quatre divisé par deux n'égalent pas deux . C'est égal a rien du tout ...c'est égal a rien du tout ...Je m'en fous ....Quatre c'est rien du tout . C'est la somme de nous deux dont le destin se joue . Quatre ans, quatre mois on s'en fout ....quatre c'est rien du tout .....C'est du temps voilà tout . Du temps voilà tout ....C'est rien du tout ....Je m'en fous...Je m'en fous.....Je m'en fous ....C'est un chagrin de rien du tout ...."
C'est très joli.........j'aime particulièrement le premier
Merci beaucoup
Bonjour,

En voilà un autre ... :)

Bonne écoute .



https://www.youtube.com/watch?v=O78pm6F-oYM&t=7s

Comme un funambule je suis le fil
Je déambule et tout défile
Les jours et les semaines
Le temps me les ramène
Ces portées musicales
Sur lesquelles tu es
Ces notes abyssales
Moi je veux les trouver.

Je vais forcer le temps
A s'arrêter un peu
Demander à la terre
De ne plus trop bouger
Dire aux vents de se taire
Pour pourvoir écouter
Le chant de ta victoire
Qui me guide vers toi
Je continue de croire
Car je suis amoureux


Sur le fil du rasoir
Tant obsédé par toi
Je me blesse parfois
Mais tout est dérisoire
Quand l'amour prend le pas
Sur les miens qui se pressent
Pour m'approcher de toi
Alors j'accroche ma douleur
Aux confins de mon coeur
Je t'aime à en mourir
Alors je meurs

Mais tu me tends la main
Et je vois ton sourire
Qui me rend tous les miens
Tu me prends sur ton fil
Et je quitte le mien
L'amour est si facile
Quand on le lui rend bien
Tiens, tu me donnes une idée Carlyve. Surveilles les Mots vagabonds .................
Très bien Carole !! :D
Je suis venue dire que c'est moi . :roll:
Les membres du club+50 ont du talent :D

Tu as un style unique et original et j'adore te lire Carole, tout comme j'adore la poésie d'Authilie.

Oui, certains membres du club ont du talent, pas assez lus, pas assez encouragés.

Je dis bravo ! :D
C'est gentil MarieSoleil ...
Je remets ici un texte que j'ai écrit et qui à été mis en musique par un ami ...


Bonne écoute :D



"ELLE" un de mes textes chanté par Jean Marie


ELLE...





Elle, elle est ma plume et ses façons

De me sourire du bout des lèvres me donnent bien plus de raisons

De rester couché sur une page où je n'ai pas d'autre horizon

Que celui de son paysage, je ne veux pas d'autres raisons



Quelle est douce cette prison

Dont je pourrais avoir la clef

Mais je préfère me soumettre

Et me coller à ses cloisons



Elle, elle est mon temps qui se prélasse

Dans la chaleur de ses reins, un temps qui ne demande rien

Quand sous la coulée de mes audaces elle se prend d'amour le matin

Il n'y a plus assez de place pour le reste et ça me va bien



Et s'il fallait qu'un jour ou l'autre, rattrapé par une raison

Je doive faire de la sorte de prendre une autre direction

Je prendrais bien soin qu'elle emporte

Avec elle mes oraisons



Elle, n'a pas besoin de me le dire je sais qu'elle a déjà compris

Que notre amour est éphémère

Que je vais partir et je préfère fermer la porte doucement

Sur notre amour sans faire de bruit



L'amour exige des pardons

Quand on s'éloigne pour de bon

Il n'y a jamais d'exception

Je lui demanderai pardon....





https://www.youtube.com/watch?v=u66l9DZASq4
Bravo !
Merci :)


Je continue ... :D

Vacances.

"" "Je me souviens de ces dernières vacances au bord de l'océan .Il y avait des bungalos de toutes les couleurs . Il étaient alignés sagement face à l'eau à portée des baigneurs . Les parasols semés dès le petit matin, les citadins alliaient le geste à la parole et ne faisaient plus rien . L'odeur de ton café et tes cheveux défaits . Tout alors était au ralenti . Tes allées, tes venues, tes petits mots gentils . Sur ton corps le soleil avait mis son atelier entier convaincu que sa couleur te plairait . On entendait rire des enfants à longueur de journée et toi tu souriais . Mon désir en ces heures, je m'en souviens encore car il a fait éclore ton ventre et un enfant est né . Tu avais décidé qu'il fallait ne pas nous lever et moi j'étais d'accord . La fraicheur du matin nous a accompagé . Je m'en souviens très fort . Il y avait entre nous et le temps un accord . Ne pas nous déranger . Je n'ai pas oublié la douceur de ce moment ni ton corps brulant . Tes mains qui me tenaient .Comme des clandestins nous nous étions cachés. Je n'oublierai jamais ces saveurs sucrées sur ta peau ni tes mots . Ce matin s'est étiré dans ma mémoire pour y faire la place à nos lendemains . Le satin n'est rien comparé à ta douceur et mes mains la connaissent par coeur . l'odeur de ton café chaque matin où je te vois fait remonter en moi l'odeur de ces vacances là . "


https://www.youtube.com/watch?v=Y66kXi5 ... e=youtu.be
Bjr,


"quand la mer se retire sous la coulée de lune
obeissant aux cycles du fil du temps qui passe
il ne reste plus rien en contre bas des dunes
qu'un décor incertain que mon regard embrasse

et je me sens perdu comme le voilier là bas
sans elle il n'est plus rien comme je le suis sans toi"
c'est bien joli Carole,,, l'écriture défoule ce qui est au fond de nous-même,,,continue ça fait du bien,,,
cron