Philemon45 a écrit :
Chrissoune a écrit : C'est son combat que nous saluons Phil parce que  autrement, combien d'hommes politiques n'ont jamais fait d'erreurs ? 


On est d'accord, Chrissoune, à condition de préciser quel combat. Contre l'apartheid, ou pour le pouvoir ? Mandela, formé à la guerilla dans les camps du FLN, a été arrêté en tant que terroriste à peu près au moment ou Albert Lutuli, autre prix Nobel de la paix issu de l'ANC, a été exilé. La nécessité pour le pouvoir Afrikaner d'avoir un interlocuteur représentatif du mouvement décapité s'est traduite par des contacts avec Mandela même du temps de Peter Botha. Sans insulter la mémoire d'un homme de conviction, on peut considérer que son refus d'être libéré correspondait à un projet politique qui lui était propre, une rupture avec la fraction radicale de l'ANC. Sa libération officielle décidée par Frederik de Klerk a fait l'objet d'une double mise en scène, la cérémonie à l'issue de laquelle il a répété le discours de Martin Luther King, et la présence de Winnie, son ex-épouse totalement opposée à sa ligne politique, à son bras - à la suite de longues tractations.
Quand le très émouvant consensus autour de Mandela sera retombé, quand tous ceux qui ignorent l'existence de Marwan Barghouti auront fini de se délecter d'une grande goulée de bonne conscience,

l'histoire jugera de la frontière entre compromis et compromission.

Oui, il y a beaucoup de choses que j'ignore.
Je parlais évidemment de son combat contre l'apartheid . Il y a encore beaucoup à faire, hélas ! 
Philemon45 a écrit :
Chrissoune a écrit : C'est son combat que nous saluons Phil parce que  autrement, combien d'hommes politiques n'ont jamais fait d'erreurs ? 


................................................................................................................................................................
Quand le très émouvant consensus autour de Mandela sera retombé, quand tous ceux qui ignorent l'existence de Marwan Barghouti auront fini de se délecter d'une grande goulée de bonne conscience, l'histoire jugera de la frontière entre compromis et compromission.


Tu dois en choquer plus d'un ce soir :shock: , vouloir démystifier Le Héros du jour, il fallait l'oser ! Je suis sûre que tu parles en connaissance de cause, mais je ne pense pas que les gens soient prêts à l'entendre ! Ils se sont trouvés un héros et franchement, çà tombe bien dans ces temps baignés d'intolérance, de haine ......................... :roll:

Comme tu le dis , laissons passer le temps, et l'Histoire jugera....................
"Je n'étais pas un messie,mais un homme simple devenu un leader en raison de circonstances extraordinaires" ..

Au-delà de la photo, c'est la citation à retenir .. La seule question à se poser, "à sa place est-ce que j'aurais fait mieux" .. En ce qui me concerne je n'en suis pas du tout certain

Je rassure tout le monde .. Je suis plutôt ni dieu ni maître, les icônes et les hommes providentiels c'est pas trop mon truc, il a évité un bain de sang, souhaitons que sa mémoire suffise à continuer sur la lancée
TitoFuente a écrit : Je suis plutôt ni dieu ni maître, les icônes et les hommes providentiels c'est pas trop mon truc, il a évité un bain de sang, souhaitons que sa mémoire suffise à continuer sur la lancée


Je suis d'accord avec toi stratégique ou pas pour le moment il a évité un bain de sang... nous verrons ce que sa mort va apporter. Dans tous les cas il a été fédérateur

Même s'il n'y a pas de comparaison proprement dit, à faire, j'ai autant de respect pour Nelson Mandela que pour Juan Carlos, ils ont su passer à autre chose sans violence.

L'histoire donnera dans quelques décennies une vue plus nette, quoique..., mais il faut que des générations se succèdent avant qu'une opinion sans rancœur ni parti-pris puisse être donnée 
La nécessité pour le pouvoir Afrikaner d'avoir un interlocuteur représentatif du mouvement décapité s'est traduite par des contacts avec Mandela même du temps de Peter Botha. Sans insulter la mémoire d'un homme de conviction, on peut considérer que son refus d'être libéré correspondait à un projet politique qui lui était propre, une rupture avec la fraction radicale de l'ANC

Je pense que nous devons nous remettre dans le contexte. Son projet politique était d'éviter le bain de sang de son peuple. L'armée et les forces de police étaient prêtes pour la "boucherie" déjà bien engagée. L'extrème droite, le Gal Basson, était à la recherche d'armes de destruction massive de la population noire et l'état israélien collaborait étroitement avec ce milieu extrémiste. Bien sûr, il a eu des contacts avec Botha mais est-ce de la compromission ou d'être traité dans la dignité humaine.
Par contre une fois à la présidence, pourquoi n'a t-il pas intégré les "radicaux"? La séparation d'avec Winnie qui n'était pas que sentimentale mais bien politique? N'y a-t-il pas eu une histoire d'assassinat mise sur le compte de Winnie? Orchestration des services secrets nationaux ou étrangers? N. Mandela était très lié avec tous les mouvements de libération de toute l'Afrique. Et les ennemis étaient nombreux. L'Afrique du Sud est une plaque tournante, géo stratégique et géo économique.
Nous devons aussi reconnaître que Mandela et l'ANC évoluaient dans la clandestinité et que le pouvoir raciste empêchait par la répression sanglante tout débat démocratique. A ne pas oublier...
Et enfin nous devons regretter son laxisme et son manque de prise en compte de l'avenir une fois à la présidence. Ce qui fait dire à Johnny Cleick que "l'Afrique du Sud est à la croisée des chemins"!!! En effet, les dirigeants de l'ANC au pouvoir se sont fourvoyés dans la corruption et l'assassinat des 35 mineurs par la police d'état n'est pas fait pour assainir le contentieux entre l'ANC et la population noire. Si bien que le président actuel a été sifflé par la foule.
Dire celà n'est pas démolir l'oeuvre politique et humaine de cet homme!
50 barres en acier, symbole des barreaux d'une prison, pour ne pas oublier que Mandela a été
détenu 27 ans en prison il y a 50 ans à ce même endroit.
Mais en tournant un peu autour, à un angle précis, on pourra voir plus que de simples barres en acier. Regardez:

Image
Image
Image
Image
Merci pour ces photos.
je relisais Mandela, suite à un voyage fait là bas, à la pointe de cette Afrique si verte et étonnante
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.