mamybjaa a écrit : j'aimerais vous faire rever. Fermez les yeux et imaginez::

vous etes assis sur un banc aupres du canal ,pres du chemin de HALAGE, d'un coté la foret qui projete l'ombre de ses arbres sur l'eau de l'autre coté, la RIVIERE qui coule doucement avec ce petit bruit specifique
vous voyez l'ECLUSIER sortir de sa petite maison de fonction avec le jardinet en contre bas ,,des pots de fleurs sont accrochés
aux portes de l'écluse tout est paisible , vous entendez au loin des LAVANDIERES quii rient, certainement qu'elles ont vues la PENICHE "le COMMINGES" approchée et surtout le beau BATELIER à la barre
la porte du sas est ouverte, très doucement la peniche rentre dans le sas, la mariniière avec une jolie robe fleurie, échange quelques mots avec l'éclusier et lance les AMARRES sur la bitte , tout est lenteur et on attend que la ligne de FLOTTAISON soit
atteinte pour ouvrir l'autre porte , on aura terminé d'ECLUSER, doucement le moteur ronronne de nouveau et voici repartie cette péniche avec son BACHOT accroché derriere
mais comment vivent ces gens,toujours en mouvement, et bien d'abord on n'entre pas dans le logement en chaussures elles sont toujours enlevés avant, les enfants sont en pension souvent à conflans ste honorine , les petits sont attachés à une longe pour ne pas tomber à l'eau , mais maintenant une voiture est souvent sur le bateau ,
ce soir notre péniche qui n'est loin encore va arreter la NAVIGATION et prendre ANCRAGE pres du PONT de fontenoy le chateau .

non vous n'etes pas BARGES, vous venez de faire un beau reve j'espere,.

oh mais vous m'en voulez ce soir ! pauvre de moi :mrgreen:
Bonsoir à tous! Merci Mamybjaa de tes efforts et de ta patience; je me suis permis de collationner ton texte pour que tout y figure; texte validé! :wink:

Si j'ai bien compté ( :roll: :?: :lol: ) nous en sommes à 7 textes, tous validés; 8) ce serait super de doubler ce chiffre d'ici demain soir :wink: je ramasserai les copies vers 20h; bonne fin de soirée et bonne nuit ... les petits! :D

Je vous aime mes chéries, chéris! :lol:
Ben alors? Z'êtes pas encore debout? :roll: Pas de nouveaux textes ce matin; je reviendrai faire un coucou d'taleur! :D
merci TENDERLY d'avoir réparé mes aneries, je ne mets pas celà sur la convalescence, jen faisais déjà avant c'est inné chez moi! :lol: :lol: :lol:
la batellerie n'interesse déjà plus,
pourtant c'etait un monde laborieux et joyeux
Bonjour Tenderly,
Mais si, mais si, un texte de plus !

Cher Journal #1664,
Plus de 20 ans que j’ai arrêté de t’écrire, je suis retombée sur toi mon Cher Journal. Mon vieux PC toujours en place, rien n’a changé dans ma chambre, j’ai pourtant largué les AMARRES juste après le bac, oui obtenu même sans BACHOT, moi qui n’en faisais pas une rame disaient-ils tous. Juste le temps d’ECLUSER quelques bières pour fêter ça et hop !
Une petite NAVIGATION, et magie, l’ordi a conservé mon historique ! ANCRAGE réussi, un clic et me voilà 20 ans en arrière.
Le retour est dur, qui a écrit la vie est un long fleuve tranquille, mensonge, même pour les RIVIERES ça marche pas ! Mon regard se pose sur cette reproduction posée dans l'angle : cette PENICHE sur la Garonne, le long du chemin de HALAGE, là où les LAVANDIERES battaient le linge. Dire qu’à l’époque personne n’aurait cru que je la regardais cette reproduction. On est quand même bien con quand on est jeune. Prêts à croquer le monde ! Certains que nos vieux n’ont jamais été jeunes !
Elle a vraiment dû penser que sa fille était BARGE, bah juste quelques connexions à revoir, quelques PONTS mal faits disaient-ils ! Finalement, la seule à avoir cru en moi et à jouer encore les BATELIERS aujourd'hui ! Lovée dans mon énorme pouf, je ferme les yeux, un sentiment de FLOTTAISON m’envahit, merci maman, je vais bien.
Salut tout le monde et bonne digestion! :)
Chère Grimaud, merci pour ton travail du Dimanche; texte validé! :D

Qui nous fera le plaisir de produire quelque chose ... pour que, au moins, je puisse vous donner 3 votes? :wink:

Affaire à suivre! Je m'en vais me faire piquer ... si vous n'avez plus de nouvelles; je pense que mon sympathique collègue prendra le relais! :lol: :lol: :lol:
BonJour à tous !
Toujours constante sur un site de rencontres qui peut faire rêver !

Et poursuivre ...
Comment ne pas être tentée de parler de notre relation,
Au point où nous en sommes, est capitale une décision !
Tu m’as dit qu’il te fallait dans ta vie suivre la RIVIÈRE
Laisser l’ANCRAGE de tes déceptions et sauter barrière
Passer le PONT d’Avignon en BACHOT pour me rejoindre !
Je te guette et mon impatience n’est pas des moindres !
Es tu bon BATELIER pour mener la barque à FLOTTAISON ?
Il te faudra courage pour lâcher toute attache et raison
Attention de ne pas dériver si tu ne soignes pas l’HALAGE
Et si tu n’es pas assez attentif à tenir compte de nos âges !
L’allure d’une prudente PENICHE allégée me conviendrait
LAVANDIÈRE je deviendrais de tes soucis à ÉCLUSER
Je descendrais la rivière du plaisir où tu me rejoindrais
Facilement BARGE de toi, en NAVIGATION les yeux fermés
Nous poserions AMARRES et nous finirions matelots
Éprouvant des émotions hors tempêtes, en tous flots
Nous pourrions échouer sur notre petite île
et vivre, heureux, notre amour en total exil !

Bonne fin de week-end ! :D :D
Souvenirs souvenirs!

Septembre 1960,je rentre en 6ieme! l'Eloignement du collège m'oblige à être interne. J'ai 11ans, quitter mes parents, mes frères et sœurs est très douloureux pour moi.

Chaque jeudi après midi, c'est congé. Accompagnée d'un surveillant, la classe part pour en promenade de 4 heures.. Direction la RIVIERE: la Meuse!. A Belleray, nous avons droit à une pause gouter tout près de la cascade. Le bruit de l'eau me fascine. A coté, c'est la Meuse canalisée. Notre plaisir, c'est de voir passer les PENICHES, un BACHOT accroché sur le ponton. Les BATELIERS nous font de grands signes de la main auxquels nous répondons bien volontiers.

En 1960, la NAVIGATION est importante! Sur le chemin du retour, on s'arrête à l'écluse et on attend le passage d'une péniche ou d'une BARGE, pour voir le gardien ECLUSER depuis le PONT.

En suivant le chemin de HALAGE, une frondaison d'arbres forme un tunnel nous invitant à une rêverie poétique.
Nous arrivons à Verdun, port d'ANCRAGE des bateaux de plaisance pas très nombreux à l'époque, qui jettent là leurs AMARRES pour un jour ou deux.
Nous pouvons apercevoir leur ligne de FLOTTAISON.

Notre pion natif de Verdun, nous commente le parcours, c'est ainsi que nous avons appris qu'à coté de la cascade, ou l'eau est très froide et très limpide, il y a un ancien lavoir ou les LAVANDIERES venaient laver leur linge.

En dépit des douleurs de la séparation, je garde le souvenir de ces après midi de flânerie, de rêverie, qui m'enivrait du bruit de l'eau.

C'est Tenderly qui va jubiler! 10 textes! :lol: :lol: :lol:
Me revoili; me revoilou; me revoici ... de retour de l'abbatoir ... et piqué un peu plus!
10 textes ... je nage dans l'bonheur ... pas seulement dans l'Moderna (na,na!) :lol:
Si quelqu'un a la plume qui lui démange, il est le bienvenu pendant encore une heure! :D
Merci Ellaime et Mamianne: textes validés! :wink:
20h à toutes mes horloges! Fini pour les textes; merci aux belles plumes; à tout de suite pour la récap et le départ des votes! :wink: