Je lis des posts de veuves ( difficiles croix à porter, je n(en doute pas) : un départ d'ou on ne revient pas, avec souvent des enfants et bizarrement ou dans le couple régnait une parfaite entente ................(je n'en doute pas
Les divorcées dans ce cas de figure on l'air de pécheresses , d'avoir laisser sur le chemin "l'homme avec qui elles avaient promis de faire leur vie ".
Les conditions sont différentes , c'est entendu ...............
MAIS il faut comprendre que la vie est impossible dans certaines conditions, quand il n'y a plus d'entente , que vous êtes un objet , qui sert à faire bouillir la marmite , à travailler chez soi .....................Pauvre vie , qui devient impossible vie .
Un jour , vous vous dites "c'est lui ou c'est moi", égoïstement, on se choisit .
11 années pour obtenir un divorce (refusé à chaque demande)
Le parcours du combattant !!! et dans la première ordonnance il avait interdiction de remettre les pieds au domicile conjugal, et inversement par voie de conséquences ...................une vie de famille fichue en l'air .
Je trouve cette situation aussi déplorable qu'un veuvage , aussi violente , à ma pire ennemi , je ne le souhaite pas........................................ :mrgreen:
Je suis bien d'accord avec toi Lisa.
Vaut mieux un bon divorce qu'un mauvais mariage.
Dans ce cas là c'est une libération, dans le cas de certains veuvage c'est un emprisonnement.

Je m'explique : pour celles (ou ceux bien entendu) qui ont passé leur vie avec quelqu'un avec qui elles (ils) n'étaient plus bien, le veuvage peut comme le divorce être considéré comme une libération.
Pour celles où l'amour était toujours là, c'est un emprisonnement. Même en voulant passer à autre chose, une autre vie, c'est compliqué.
18 ans dans 4 semaines qu'il est décédé et j'y pense encore même si cela ne m'empêche pas d'avoir une autre vie.
Je ne suis pas seule depuis si longtemps que toi mais cette"libération " m'a coûté une fortune, un mal être .Ma santé est restée dans ce combat de liberté .La résultante cette dernière était avancée , tout comme mon'âge je ne profiterai plus de grand chose
lisa172 a écrit : Je lis des posts de veuves ( difficiles croix à porter, je n(en doute pas) : un départ d'ou on ne revient pas, avec souvent des enfants et bizarrement ou dans le couple régnait une parfaite entente ................(je n'en doute pas
Les divorcées dans ce cas de figure on l'air de pécheresses , d'avoir laisser sur le chemin "l'homme avec qui elles avaient promis de faire leur vie ".
Les conditions sont différentes , c'est entendu ...............
MAIS il faut comprendre que la vie est impossible dans certaines conditions, quand il n'y a plus d'entente , que vous êtes un objet , qui sert à faire bouillir la marmite , à travailler chez soi .....................Pauvre vie , qui devient impossible vie .
Un jour , vous vous dites "c'est lui ou c'est moi", égoïstement, on se choisit .
11 années pour obtenir un divorce (refusé à chaque demande)
Le parcours du combattant !!! et dans la première ordonnance il avait interdiction de remettre les pieds au domicile conjugal, et inversement par voie de conséquences ...................une vie de famille fichue en l'air .
Je trouve cette situation aussi déplorable qu'un veuvage , aussi violente , à ma pire ennemi , je ne le souhaite pas........................................ :mrgreen:



11 années pour obtenir le divorce :roll:
vous deviez avoir une sacré endurance chère Madame ...il en fallait pas vrai à cette époque que fut la votre, je vous tire mon chapeau.
J'espère qu'aujourd'hui vous avez trouve le repos, et surtout le bonheur, en tout cas vous n'avez plus se poids à porté, c'est le plus important, la traversée est longue et douloureuse, remplie de souffrance mais au bout du tunnel il y a la lumière , bien amicalement à vous.
Tu as raison, Lisa, divorce, veuvage, bref, nous sommes seules avec des blessures....
Sauf peut etre sur un point: la colère...
La colère, dans un divorce, s'axe sur une personne vivante, que tu visualises, que tu rêves de gifler, d'invectiver, contre qui tu te bats.....
La colère, dans un veuvage, elle est la, mais contre qui? contre quoi? pourquoi cette colère? et pourtant elle est la.....
Bonjour a tout le monde
Et surtout a lisa
Moi aussi j ai laisse des plumes des regrets des rancoeurs des amies et amis .
J ai perdu beaucoup de moi meme aussi car je regrette ce divorce .
Maintenant lui a refait sa vie moi je n y arrive pas .il y a toujours quelque chose qui foire .
Aujourd hui je dois vivre seule suite a mon cancer dont je suis guerie oui reste les séquelles la neuropathie peripherique .
Il faut vivre avec .
Ma colere ne sera jamais apaisee .
Guerir en endommageant .la medecine n est pas toujours simple
Je n espere plus non plus grand chose peut etre rencontrer un homme un jour dans la meme situation .on se comprendrait sans doute .
Mais il faut lisa essayer de se mettre un peu d objectifs meme petits .
J ai tout quitte pour me rapprocher de mes enfants mais je n aime pas l endroit .
Une vie chamboulee .
Mais maintenant je vais reprendre ma vie en main .
L apres divorce est une epreuve .la maladie aussi mais je me promets d etre plus forte .
Alors faites vous des petits objectifs et croyez en vous surtout avant toute chose .
Bises amicales
entrevousetmoi
oui se reconstruire est long et difficile mais il faut "décider" de changer et en travaillant beaucoup sur soi on fini par y arriver.
Gardez espoir et bon courage.
Et, si je peux me permettre : il ne faut pas dire "mon" cancer, vous vous l'attribuez alors qu'il faut le rejeter, dire plutôt "je me suis battue contre le cancer" vous aidera peut-être à ne plus y penser...
Très belle journée positive
Entrevousetmoi,

Pensez à vous, faites ce qui vous fait plaisir, c'est un pli à prendre, mais on y arrive.
Le passé est ce qu'il est, il ne faut rien regretter, c'est votre vie.
Mimosa vous donne un bon conseil dans ces dernières lignes...

Belle journée à vous.
Oui se faire plaisir ... parfois ça frise l.insouciance ou l.inconscience....Mais après tout si j.ai été heureuse d.avoir tardé ou de n.avoir pas voulu me mettre aux choses sérieuses pourquoi regretter ? Cela veut seulement dire que j.ai fait autre chose pour ma santé , quelque chose que mon esprit et mon corps trouvent agréable. J.ai lu, j.ai écrit, je vous parle mes amies, je vous apporte la certitude que mon Noël solitaire s.achève dans un contentement très simple : j.ai vécu une journée paisible et occupée à me satisfaire.