FB_IMG_1548955204760.jpg
.
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
INDIGNONS- NOUS !

Des actes infâmes antisémites notamment perpétués " encore et encore " ( quid de la Mémoire ?!).

Alors, après nous être rassemblés pour témoigner de notre écoeurement face à cette montée pressante d'idéaux inhumains, relayons sur le Net non pas des messages de haine mais d' HUMANITE !

zzzzzz Blue.JPG


FUERZA !
XYLA
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
L'actualité en ce moment, c'est : " je veux des coquelicots ".
Je souhaite partager avec vous cette vidéo postée sur facebook dans laquelle Jacques Gamblin lit un texte de " Voie Nature ", contre la logique consumériste qui crée tant de besoins inutiles qui est en train de détruire non seulement notre planète mais déjà hier, aujourd'hui et demain, certaines espèces du vivant.
https://www.facebook.com/VoieNature/vid ... 871780564/

Si vous avez envie d'en savoir plus sur ce sujet, voici le lien du site Voie Nature de CC Atman : https://www.voie-nature.com/les-livres? ... JC1_ah_3Gk qui propose 3 ouvrages :
- un essai : ESPÈCE D’ABRUTIS ou le Réveil de l’Humanité.
- un ouvrage-invitation : le chemin, la vérité et la vie.
- un roman : 50% sauvages. Voici la 4e de couverture :
" 2050. Le monde est divisé entre deux modes de vie très opposés.
Deux modèles de société doivent cohabiter depuis la grande « Révolution Verte » qui a suivi l’échec des accords de Paris en 2015.
D’un côté, les Nations Civiles et ses huit milliards d’habitants ont tenu à conserver le cap vers la recherche d’une perpétuelle croissance économique, industrielle, financière et de ses progrès scientifiques, médicaux et technologiques.
De l’autre, le groupe connu sous le nom de « la Communauté » est devenu le mouvement social le plus massif de toute l’histoire de l’humanité.
Le succès de son milliard de partisans très actifs est tel, et leur union si forte, qu’ils sont parvenus à acquérir 50 % des terres continentales en toute légalité et
en seulement quelques décennies. Leur mobilisation a permis de restaurer d’immenses forêts aux quatre coins de la planète et d’offrir à leurs membres un mode de vie plus libre, autonome et symbiotique avec la nature.
Cependant, chaque modèle semble avoir atteint la limite de ses possibilités. Les Nations Civiles sont aux abois. Leurs ressources s’amenuisent et la continuité
de leur société se trouve au-delà de leurs frontières, sur les « terres sauvages » de la Communauté.
Le jour est assurément venu pour chacun de négocier l’avenir, pour le meilleur, ou pour le pire.
Âmno, un simple membre de la Communauté, est désigné pour se rendre dans le monde des Nations Civiles et pour parler d’une seule voix au nom de l’ensemble de la Communauté.
Lui qui fait partie de la première génération d’humains n’ayant vécu qu’au cœur du règne animal et végétal doit pénétrer dans l’univers si différent des Civils.
Ce qu’il va y découvrir entraînera le monde et ses neuf milliards d’habitants vers l’évolution ou l’effondrement de toute la civilisation."
Voicil' une des critiques : " « Très bon roman, qui crée une nouvelle branche dans "L'arbre des possibles" cher à Bernard Werber, et qui nous permet d'ouvrir un peu plus notre conscience sur notre devenir...
Comme dans l'excellent essai "Espèce d'Abrutis ou le Réveil de l'Humanité", l'auteur nous amène à nous poser les bonnes questions concernant notre vie, et sur la façon que nous croyons la mener ! Savons-nous entendre le murmure de notre intuition, et avons-nous le courage de l'écouter ? »
« Cet auteur est incroyablement Bon. »
« La lecture de 50% Sauvages m'a fait rêver ! »

50-sauvages-livre-1-la-mediation-des-nations-civiles-format-beau-livre-1157315868_ML.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Fécamp. Ils dérobent des cafetières qui fuient : les cambrioleurs retrouvés grâce aux traces de café.
Un couple a volé deux percolateurs, lundi 18 mars 2019, à Fécamp. Problème : les cafetières fuyaient. Les policiers ont suivi les gouttes de café, laissées sur le passage des fuyards. Celles-ci les ont menés au domicile des voleurs.

« On a eu affaire aux pieds nickelés fécampois », remarque avec humour le capitaine Cyril Jorrot.
cron